L.E.A. Nice  Index du Forum

L.E.A. Nice
Forum de cours LEA 2ème année

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue à tous ! 
Forum de la section L.E.A. !


En lien avec : http://www.facebook.com/groups/282087845134724/
 
  
 
   Invitez un maximum d'étudiants de L.E.A. à s'inscrire, afin de récolter un maximum de cours ! 
  
  
  
Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L.E.A. Nice Index du Forum -> LICENCE 1 -> Economie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Merie


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 21
Localisation: Nice

MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 19:06 (2012)    Sujet du message: Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

Chapitre I : Objet de la science économique et les grandes étapes du développement économique



I/ Objet de la science économique et l'histoire des faits


Une science est un ensemble de connaissance coordonnée par les liaisons qu'on introduit.
Économie politique : Antoine de Montchrestien pour la première fois en 1615, il publie un livre : « Traité d'économie politique » : première fois qu'on emploi ce mot, depuis on ne cesse de l'interpréter. Il voulait donner des conseils au Roi pour gérer les biens politiques. On parle des biens de la nation. On a plusieurs définitions.
 
A/ Objet de la science économique
économie = les lois de la maison. Insérer des ressources dans un cadre social. Comment gérer les ressource de la famille. Science de la nature =/= science de l'homme (sociale)
Nature → phénomène entre les choses
Homme → concerne les actions des Hommes : données subjectives.
Sciences de la population, sociologie, histoire, économie,...
l'économie s'intéresse au comportement de l'Homme, on fait référence à Marshall.
Théorie classique : dominante. Entre 16 et 18° : mercantiliste. Puis libéralistes, et classiques.
Après Marx : néoclassiques, nouveau classiques : fin 19 début 20° : école marginaliste.
Début 20° Keynes, puis nouveau classiques et nouveaux Keynésiens.
Marginaliste : Marshall : professeur de Keynes. Économie dominante. Il donne une définition très vaste de l'économie. Étude de l'humanité dans les affaires ordinaires des Hommes. Sciences de l'Homme récentes car ne s'inscrivent pas dans l'exactitude. L'économie examine cette part de l'activité consacrée à atteindre le bien être (dixit Alfred Marshall) c'est l'optimum : maximiser les plaisirs, diminuer les peines. Des relations humaine vont donc se créer. C'est un schéma d'interprétation de l'humanité.



  • Définition de l'activité économique comme une lutte contre la rareté : l'Homme à des besoins : désir d'avoir des moyens, capable de faire cesser des sensations désagréables. Besoins subjectifs. Tout le monde n'a pas les mêmes besoins. Les besoins sont illimités et les moyens eux sont limité : c'est la rareté. Il faut faire des choix donc faire des sacrifices. On peut avoir aussi des problèmes de temps. Sacrifice = coup d'opportunité.


[*] Processus de l'activité économique : d'abord on ressent des besoins, donc on a des besoin de ressources, on va donc produire ces ressources, puis on va faire des échanges, enfin on consomme. Le bien devient de moins en moins utile loi de Gossen. On combine travail et capital pour obtenir des ressources. On procède à des actes de production. On transforme des biens inutiles en biens utiles et rares.


L'utilité devient une notion fondamentale pour les néoclassiques et la production deviendra une utilité. Créer des événement utiles. C'est une notion neutre, indifférente à la morale et à l'hygiène. Est utile en économie tout ce qui est désiré, ça n'a pas le même sens que celui courant. Ophélimité. Bien de production ou de consommation qui peuvent être à usage unique ou à usage durable (ex:vêtement). Bien à usage unique : consommation régulière (ex:on achète du pain tout les jours). Acte d'échange : individus qui s'échangent des biens et des services. Chaque individu est à la fois producteur et consommateur. Le fait de participer à la production nous permet d'avoir un revenu pour nous permettre de satisfaire nos besoins. Plus l'activité économique se spécialise, plus les échanges deviennent compliqués. Plus il y de travail, plus il y a d'échange qui sont facilités par la monnaie. La monnaie est un lien intermédiaire, la monnaie est liquide et se transforme immédiatement en ce que l'on a besoin. Elle n'a aucune forme particulière, et est négociable sur le champs contre tout autre bien. Elle nous permet de faire face aux besoin et de faire face aux imprévus. La monnaie peut être sous forme de pièce, de billet, par carte, chèque, virement... l'activité économique provient de nos besoins qui sont illimités. La dernière activité est la consommation, on détruit ce que l'on consomme. Certains biens de consommation sont durables et d'autre pas. Certains ne se détruisent jamais ex:les monuments, les œuvres d'art....
 


B/Les six grands problèmes économiques

  • Quel bien et quel service doit être produit pour satisfaire quel besoin et combien doit on en produire ? On ne produit que des biens et des services économiques, on va donc mettre en œuvre de la production en combinant des facteurs de productions eux même rares, capital et travail. Il faut faire des choix sur les produits à produire.

[*] Comment produire ces biens et services ? L'économie consiste en la gestion des ressources rares, il faut arriver à l'optimum. Chacun choisi son optimum selon ses besoins. Mais il y a toujours une contrainte budgétaire. Il faut agir selon une rationalité économique : rechercher l'optimum. L'homo-économicus : être individualiste et rationaliste. Le producteur recherche la combinaison productive la plus rentable sinon il n'est pas rationnel.
[*] Comment ces biens sont-ils répartis entre les sujets ?
[*] Est-ce que les ressources économiques sont intégralement utilisées ? Un plein emploi des facteurs, des travailleurs pour ne pas avoir gaspillage des ressources. Conséquence sur les firmes. Phénomène de faible amplitude : récession. Conjoncture : situation économique à un moment donné.
[*] L'économie est-elle une économie de croissance ou une économie stationnaire ? Économie de croissance : la production s'y accroit chaque année. Économie stationnaire : où le produit ne change pas, stabilité. Croissance peut cohabiter avec fluctuations. Ce mouvement de croissance pose des problème mais la croissance implique aussi des coûts, elle entraîne souvent la pollution. Elle crée et détruit des ressources.


C/Définition de la science économique d'où on peut préciser son contenu
Elle se propose de décrire les méthodes d'administration de ressources rares qui se manifestent dans le temps et dans l'espace. Elle observe et classe les enseignements de l'expérience. Elle organise les faits pour faire apparaître les irrégularités et les uniformités. Elle dégage des régularités de comportement. Elle élabore des concepts, causes et conséquences des phénomènes, des relations durables et stables. Dans le but d'abstraire la réalité et donner une explication simple de l'économie. C'est une technique qui permet de tirer des conclusions. Ces lois qu'elle permet de dégager doivent permettre d'expliquer la politique économique. Elle donne des moyens pour parvenir aux objectifs de la politique économique.
 
D/l'autonomie de l'économie politique
science sociale qui aide au comportement de l'Homme. Chaque science sociale a son propre objectif mais ne peut pas s'étudier de manière isolée. Les conflits de patrimoine entre sciences sociales sont courants.
L'économie et la sociologie : les sociologue disent que la sociologie englobe l'économie (pas tous). La sociologie est utile aux phénomènes sociaux. Le sociologue va s'intéresser à l'environnement dans lequel se passe l'activité économique, J.Shumpeter économiste Autrichien de la fin du 19° est connu pour avoir écrit un livre d'histoire économique, en économie on veut savoir comment les gens se conduisent à un moment donné. La sociologie se demande comment les gens sont venus à se conduire comme ça.
L'économie et l'histoire : fin 19° débat entre les économistes l'école d'historisme Allemande. L'économie cherche des lois alors que l'histoire cherche à singulariser les évènements. J.S va se demander en quoi l'histoire peut enrichir l'économie, il va distinguer 4 points de vus :

  • la relativité : les classiques vont considérer que leurs lois sont universelles dans le temps et dans l'espace. Mais ce n'est pas vrai pour autant. L'histoire apporte le point de vu de la relativité : il y a des lois dans certains pays et dans certaines époques et d'autres dans d'autres pays.






[*] Organique : rejet de l'individualisme, notion de l'approche holiste. Le tout n'est pas la somme des évènements.


La géographie et l'économie : Quand on étudie la géographie humaine on voit comment les hommes réagissent par rapport à leur milieu, leur adaptation à l'espace. Le géographe va étudier un milieu. L'économiste s'intéresse à l'espace économique.
La technologie et l'économie : technologie : volume et quantité/économie : valeur. La technologie invente des machine performante/l'économie s'intéresse à la valeur d'une machine, si une machine ne sert à personne, ça ne l'intéresse pas, elle raisonne en terme de valeur : une invention doit être vendu à un certain prix, doit avoir un rendement.

 
 
II/ L'activité économique a toujours existé, l'Homme a toujours travaillé, l'Homme a besoin d'outil pour travailler plus vite, l'Homme va échanger, qui dit commerce dit monnaie.
Le système économique : définition de Sonburt → reprise par F.Perreux : donne élément de classification pour faire une typologie du système selon 3 critères : l'esprit → mobiles, motivations, guident l'activité économique ; la forme → structure d'encadrement qui définissent le cadre de l'activité économique, relation entre les gens ; la substance → la technique, procédés par lesquels on produit.
1er système : médiéval (6 au 16°) esprit → recherche de l'auto suffisance, satisfaire les biens, on cherche pas le maximum d'avantage, on cherche la satisfaction des besoins, la sécurité, respect des tradition et du travail bien fait. La forme → on vit dans une seigneurie, avec un seigneur qui a des droits et les paysans y sont des cerfs, pas libres, ils appartiennent à leur seigneur qui réparti les tâches et les paye. Les paysans sont assurer d'avoir toujours une terre à s'occuper. Les artisans ont leurs outils, très règlementé, la corporation détermine la production. la technique → on a pas besoin d'outils très perfectionnés, on anticipe pas, on prend pas de risque, pas d'innovation.
2ème système : capitaliste (dès 16°) esprit → recherche du max de profit, acquisition, concurrence, rationalité. Limité par ses capacités et par le respect des droits d'autrui


19ème siècle : apparition de la classe moyenne. Développement de la classe ouvrière et du prolétariat. Avant la révolution industrielle le travailleur était protégé, mais il nait avec elle le courant libéral qui va supprimer les règlementations protectrices, profit pour les bourgeois et les capitalistes, plus de droit de se syndiquer. Fin 19° : droit social et syndical. 19° : travailleurs victimes : misère physique : temps de travail qui peut aller jusqu'à 15h par jour, très jeune (6ans), travail dangereux (travailleur qui peut mourir, en cas d'accident pas d'indemnité), salaire de misère (...) et moral car toute réunion de travailleur est interdite : période très dure. Développement de l'industrie. Donne lieu à un mouvement de défense : syndicalisme et marxisme. Les classiques sont des libéraux : main invisible (Smith), état gendarme. Courant classique, par opposition courant marxiste (socialisme) puis néo classique.


Le 20eme siècle
ère de la croissance économique.


Croissance : hausse continue, à long terme, régulière du produit, notion quantitative qui se mesure par le taux de croissance (PIB dans l'année).
Expansion : notion quantitative à court terme (contraire de récession), il peut y avoir succession de ces 2 différentes phases.


Développement : résultats sociaux de la croissance, notion qualitative, ex : élévation du niveau de vie... but de la croissance = développement.


Progrès : notion subjective : on atteint le progrès en se fixant un but ex : richesse, bonheur... siècle de bouleversement structurel, et de questionnement.
Au niveau de l'énergie, pétrole, électricité = déclin du charbon, deuxième révolution industrielle. Le 20° siècle est fait de coupure : 2eme GM, choc pétrolier... on cherche de nouvelles technologie = énergie nucléaire qui pollue beaucoup moins mais qui est beaucoup plus dangereuse. Bouleversement sectoriel, hausse du secteur secondaire (exode rural) et tertiarisation de l'économie (service) : banque... hausse du niveau de vie considérable, 30 glorieuses. C'est un siècle où les inégalités persistes, au niveau interne : même pendant les 30G : mauvaise répartition des richesses, au niveau international : division en bloc : apparition du tiers monde, mauvais fonctionnement des transports. Prise de conscience du sous développement après la 2nd GM. Pour les historiens le 20° commence en 14 et se fini avec la chute du mur de Berlin, siècle le plus court.


Pensée du 20° : Keynes (43-86), révolution Keynésienne. 40% de gens au chômage, effondrement économique avec une pensée libérale. Keynes est anti-libéral : pas de mécanisme auto régulateur de l'économie pour lui le chômage est une situation normale, si on agit pas on sera toujours au chômage, pour lui il faut un état providence, il faut agir. Théorie dominante jusque 70' du choc pétrolier où on retourne vers une théorie libéral.
_________________
Merie ~

Co-Administratrice du groupe FB LEA
Modératrice du forum LEA


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 19:06 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Merie


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 21
Localisation: Nice

MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 19:08 (2012)    Sujet du message: Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

Microéconomie et Macroéconomie.




I/ Les éléments théoriques fondamentaux de la microéconomie :


Les prix et les marchés.


  1. Le marché

analyse fondamentale d'un marché :
- notion générale du marché : c'est un lieu déterminé où s'effectuent des opérations d'échanges, il y a plusieurs types de marché : capitaux, travail, pomme de terre.... qui peut etre plus ou moins étendu. Il existe des marché mondiaux ex or, diamant, cuivre... marchés nationaux ex : le vin en France. Un marché suppose de offres et des demandes et ne nécessite pas de rencontre entre offreur et acheteur ex : dans le marché de l'automobile. Le marché d'un bien ou d'un service est une rencontre entre les offres et les demandes pour ce produit aboutissant à la fixation d'un prix auquel s'effectue le volume d'échange. C'est une rencontre ou une confrontation entre une offre et une demande pour un produit. C'est un accord.




la demande et l'offre comme élément constitutif de tout marché
la demande sur le marché à un moment donné : ce n'est pas une quantité fixe, on ne sait pas combien vaut le prix. La demande pour un produit à un instant donné est la série des quantités que les utilisateurs participant au marché serait disposés à acheter en fonction de la série des prix possibles et de leur pouvoir d'achat. La demande est une intention d'achat. Liaison entre prix et quantité. Elle se représente graphiquement sous une forme décroissante. Liaison négative entre offre et demande.
Effet de substitution et de revenu
A.Marshall va exposer ces deux principes, théoricien de l'école néoclassique. Il va étudier les variations de prix. Si un bien voit son prix augmenter : Bien A augmente : on va en acheter moins de A et on reporte nos achats sur un bien B → effet de substitution. Autre effet : Bien A augmente mais on continue à l'acheter → effet de revenu car on voit notre revenu diminuer.
Hicks : économiste, met en évidence l'effet revenu.
L'élasticité → variation de la demande par rapport au prix. Plus la courbe est aplatie, plus l'élasticité est forte.
L'offre sur le marché à un instant donné
définition : l'offre pour un produit à un instant donné est la série des quantités que les fournisseurs participant au marché seraient disposés à vendre en fonction de la série des prix disponible et du niveau de leur stock. On parle aussi de l'élasticité par rapport à l'offre.
La loi de l'offre et de la demande, c'est un mécanisme naturel.

vision macroéconomique : approche globale.
Déséquilibres macroéconomiques. Approche holiste. Développée par Keynes.
Inflation et chômage.
 
II/ L'inflation et la désinflation
L'inflation est un déséquilibre de même que le chômage. Mesures économiques pour combattre ce déséquilibre. Les conséquences : la hausse des prix. 70' forte inflation. 80' mesures de luttes contre elle : désinflation = baisse du taux d'inflation, réduction progressive de ce taux. Fin 90' on pensait l'avoir vaincue pour les plus optimistes, pessimisme en 2000 : très légère reprise de l'inflation. Aujourd'hui on a une inflation maîtrisée (3% aux EU, € 2,4%, Espagne 3,4%, France 1,9%).


a) définition des mesures de l'inflation
l'inflation c'est la hausse généralisée et continue du niveau général des prix des biens et des services. Définition juste mais pas précise. Dans une économie ouverte aux échanges internationaux il faut faire un différentiel d'inflation qui reflète la compétitivité du pays. Il est difficile de la mesuré au causes des différents indices : indices des prix à la consommation et indices des prix à la production sont les plus importants. IPCH : on calcul l'indice avec les mêmes prix dans tout les pays de la zone €. indice commun pour pouvoir faire des comparaisons.
30 G en France 4% chute à partir de 90'
de 60 à 73 tout les pays sont entre 3 et 4%. puis jusque 90 forte inflation sauf Allemagne (3,7%).
trauma entre les 2 guerres avec une hyperinflation.


b) L'inflation et la loi de l'offre et de la demande






(le semestre étant fini à ce moment là, il manque le grand B.)
_________________
Merie ~

Co-Administratrice du groupe FB LEA
Modératrice du forum LEA


Revenir en haut
MSN Skype
Merie


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 21
Localisation: Nice

MessagePosté le: Jeu 26 Jan - 19:20 (2012)    Sujet du message: Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

Lien de téléchargement 


Chapiter 1 : https://rapidshare.com/files/2028273300/chapitre__1_Objet_de_la_science_éco…


Chapitre 2 : https://rapidshare.com/files/2410376270/chapitre_2_Les_éléments_théoriques_…
_________________
Merie ~

Co-Administratrice du groupe FB LEA
Modératrice du forum LEA


Revenir en haut
MSN Skype
Clana52


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2011
Messages: 36
Localisation: Nice

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 15:48 (2012)    Sujet du message: Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

Donc c'est le cours pour tout le semestre ? yaaay xD comme sa si je revasse pendant le cours c' est pas grave Arrow

Revenir en haut
Merie


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 21
Localisation: Nice

MessagePosté le: Mer 1 Fév - 12:57 (2012)    Sujet du message: Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

Oui tout le semestre... vu comment il a commencé ! je préfère le mettre XD
_________________
Merie ~

Co-Administratrice du groupe FB LEA
Modératrice du forum LEA


Revenir en haut
MSN Skype
Sabrina


Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2011
Messages: 5
Localisation: nice

MessagePosté le: Ven 17 Fév - 11:04 (2012)    Sujet du message: Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

Il s'agit du cours complet pour le semestre 2?

Revenir en haut
Merie


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 21
Localisation: Nice

MessagePosté le: Ven 17 Fév - 11:19 (2012)    Sujet du message: Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

Oui.
_________________
Merie ~

Co-Administratrice du groupe FB LEA
Modératrice du forum LEA


Revenir en haut
MSN Skype
Sabrina


Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2011
Messages: 5
Localisation: nice

MessagePosté le: Sam 18 Fév - 17:31 (2012)    Sujet du message: Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

D'accord merci

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:35 (2017)    Sujet du message: Cours d'économie de Mme Attia - Semestre 2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L.E.A. Nice Index du Forum -> LICENCE 1 -> Economie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com